Bon, ben, puisque je ne peux rien enregistrer, j'écoute.

De la musique. Bien écrite, bien chantée, et bien produite.

On entend tellement de choses à la radio qui provoquent des grincements de dents, "ah si seulement la voix était plus présente, les percussions plus feutrées, etc.".

Evidemment, je ne parle pas des radios "jeunes", où la compression rend tout plat. Je n'écoute plus qu'Inter, et un peu Couleur 3 (vive la Suisse!), qui ont la main plus légère sur le ratio...

Ma dernière mauvaise expérience en matière de mixage était sur la énième (je dois en avoir une dizaine) version enregistrée de "la Mer" de Debussy. Horrible. Je n'arrive pas à en trouver un enregistrement convenable. Ou qui me convienne. Le dernier que j'ai acheté, c'est comme si ils avaient mis les micros juste à côté des timbales. Une oeuvre si pleine de détails, avec une amplitude incroyable, gachée par des cymbales qui vont jusqu'à couvrir les cuivres. C'est un pirate ou quoi ?

Alors bon, pour me calmer, j'écoute Lhasa, superbement produit, parfait, d'ailleurs, j'arrête pas de croiser des ingés son qui prennent son premier album pour tester leur sono. J'ai trouvé des extraits par . Ecoutez "Anywhere on this road". Si d'ailleurs quelqu'un pouvait me donner le nom de ce genre de trompette qui est utilisée dedans...

Et puis il y a Fiona Apple. Du caractère, de la féminité, un peu plus couillu (oui, c'est surprenant) que Aimee Mann (la BO de Magnolia), et moins hargneux que Anny di Franco. Un plaisir des oreilles et des tripes.

Tiens, parcourant le Net, j'apprends que son distributeur est un gros méchant.